LOGO-EV-WIX 5.gif

PARCOURIR LA WILD ATLANTIC WAY EN AUTOSTOP, IRLANDE



SOMMAIRE


FAIRE DE L'AUTOSTOP EN IRLANDE, UNE BONNE IDÉE ?

ITINÉRAIRE POUR PARCOURIR LA WILD ATLANTIC WAY (2 SEMAINES)

INFORMATIONS PRATIQUES POUR ORGANISER SON SÉJOUR EN IRLANDE

Direction l'Irlande, le pouce levé, pour sillonner la célèbre route sauvage "Wild Atlantic Way" qui longe la côte ouest du pays.


Cet itinéraire est le plus long sentier côtier balisé au monde avec ses 2 500 kilomètres à parcourir ! À chaque étape de ce parcours, vous serez émerveillé.e face à ces géantes falaises abruptes contre lesquelles viennent se jeter sauvagement les vagues de l'océan. L'air marin vous soufflera dans les oreilles et les étendues vertes battues par le vent défileront par la fenêtre de la voiture. Vous apercevrez sans doute de nombreux troupeaux de moutons qui broutent l'herbe verdoyante des prés.


Si vous aussi vous souhaitez parcourir cet itinéraire le pouce en l'air, en partant à la rencontre des irlandais le temps d'un trajet, voici l'itinéraire que je vous conseille d'emprunter avec quelques petites astuces à suivre.



FAIRE DE L'AUTOSTOP EN IRLANDE, UNE BONNE IDÉE ?


L'IRLANDE, CE PARADIS POUR LES AUTOSTOPPEURS


Selon moi, l'Irlande est vraiment le pays idéal pour voyager en autostop. Cette destination se prête parfaitement à ce mode de voyage alternatif qui est ancré dans la tradition du pays et qui représente une pratique plus ou moins courante de nos jours.



Il y a peu d'autoroutes dans le pays, ce qui facilitera votre expérience d'autostoppeur. En plus de cela, les irlandais sont des gens chaleureux et très sociables de manière générale, ils seront donc ravis de vous accueillir à bord de leur véhicule et de partager un bout de chemin avec vous ! En plus d'être un moyen économique pour voyager, l'autostop vous permettra très souvent de faire de belles rencontres et parfois même de changer le cours de votre périple !



MON EXPÉRIENCE EN TANT QUE VOYAGEUSE AUTOSTOPPEUSE EN IRLANDE


Personnellement, j'ai voyagé à travers l'Irlande en autostop avec une amie, nous étions donc deux filles, et nous avons attendu en moyenne 5 à 15 minutes pour trouver un chauffeur lors de nos trajets. Nous n'avons eu qu'une seule longue attente d'environ une heure dans une ville, avant qu'un conducteur nous signale que nous n'étions pas sur la bonne route pour la destination où l'on souhaitait se rendre.


Lors de notre périple, nous avons rencontré des gens dévoués et plein d'entrain qui nous ont montré à quel point les irlandais sont bienveillants et généreux. Certains nous ont fait découvrir des endroits insoupçonnés, d'autres ont tenu à nous déposer à notre destination finale même si cela impliquait pour eux d'effectuer un détour et d'autres ont même insisté pour nous inviter à manger ! Nous avons également rencontré plusieurs voyageurs masculins qui nous ont fait part de leur expérience positive en tant qu'autostoppeurs en Irlande. Donc n'hésitez plus, homme ou femme, et lancez-vous ! Au pire... il y a toujours le bus.



MES CONSEILS POUR SE LANCER DANS L'AUTOSTOP


Mes quelques conseils pour se lancer dans l'aventure du voyage en stop :

  • Parler la langue du pays, ou à minima l'anglais qui est assez universel, cela simplifiera les échanges avec les conducteurs et vous évitera de passer un long trajet en silence ou encore d'atterrir à l'opposé de votre destination,

  • Se positionner sur une route menant à la direction que vous souhaitez prendre,

  • Brandir une pancarte indiquant votre destination, cela évitera aux automobilistes de s'arrêter inutilement s'ils ne vont pas dans la bonne direction et cela incitera encore plus ceux qui s'y rendent à s'arrêter,

  • Se placer à un endroit qui offre un espace suffisant le long de la route pour que les voitures puissent s’arrêter sans risque et sans gêner les autres,

  • Être visible de loin : cela implique de ne pas se positionner juste après un tournant mais aussi de ne pas porter de vêtements trop sombres,

  • Avoir le sourire et la pêche !

  • Petit bonus : n'hésitez pas à ajouter une touche d'humour dans votre tenue vestimentaire ou sur votre pancarte !



ITINÉRAIRE POUR PARCOURIR LA WILD ATLANTIC WAY (2 SEMAINES)


Vous pouvez choisir de commencer votre voyage soit au nord, à Londonderry, soit au sud du pays, à Cork, selon l'endroit d'où vous venez. Dans cet article, je vous propose de vous lancer sur cette route mythique au départ de Cork, la deuxième plus grande ville du pays.


CORK

Saint Patrick Bridge


Bien que la Wild Atlantic Way démarre officiellement dans la ville de Kinsale, non loin de Cork, je vous conseille tout de même d'y faire un tour pour découvrir cette ville nocturne où les pubs sont en fête toute l’année. Après cette première expérience dans un pub irlandais, vous serez prêt pour le reste de votre road trip en terre celtique !




KINSALE


Le comté de Cork possède également de jolies péninsules, des plages splendides et des petits villages de pêcheurs authentiques comme celui de Kinsale, situé sur le littoral sud du pays. Ce village et ses habitants vivent au rythme de la mer, de ses marées, et de la pêche.



Pour vous faire une idée de ce à quoi vous attendre, imaginez un petit hameau aux maisons colorées blottit dans l’estuaire du Bandon, avec quelques bateaux tanguant dans la baie de son port et quelques irlandais se dépêtrant silencieusement avec leurs filets de pêche.


Kinsale est aussi particulièrement réputée pour sa gastronomie, alliant poissons et fruits de mers, le tout accompagné d'une bonne pinte de Guinness ! Pour entamer votre visite, je vous conseille de déguster un traditionnel plat de fish and chips au restaurant Fishy Fishy.



Une fois l'estomac rempli, vous pouvez vous diriger vers le Fort Charles, un site historique passionnant puis au Old Head où se trouve un phare du 17e siècle. Si vous souhaitez plonger au coeur des origines de Kinsale, rendez vous au Kinsale Regional Museum et au Desmond Castle, un château en ruine du XIIème siècle.




RING OF KERRY


Rendez-vous incontournable lors de votre road-trip irlandais : l'Anneau de Kerry, ou "Ring of Kerry" en anglais. Cette route pittoresque fait le tour de la péninsule d'Iveragh dans le comté de Kerry, au sud-ouest de l'Irlande. Le long de ses 180 kilomètres, ce circuit vous promet de voir des paysages exceptionnels : falaises, montagnes, villages ruraux de bord de mer, plaines verdoyantes et océan agité, vous en prendrez plein les yeux !



Parmi les endroits à visiter dans ce circuit, je vous recommande fortement de prendre une demie journée pour découvrir le Killarney National Park, le Gap of Dunloe et la Black Valley. Si vous avez encore du temps à consacrer au Ring of Kerry, arrêtez vous à Oughtiv et son petit lac Iskanamacteery, au Ballaghisheen Pass et au Lough Cloon, vous ne serez pas déçu !




LA PÉNINSULE DE DINGLE


Avec ses plages de sable fin et ses falaises escarpées, cette péninsule est l'une des plus belles d'Irlande ! En longeant la Péninsule de Dingle, vous aurez la possibilité de vous rendre au point le plus à l'ouest de l'Europe.



Parmi les spots à ne pas manquer, je vous recommande de vous arrêter au port de Dingle, au Brandon Point, à la plage Clogher, à Dunmore Head, Slea Head, à la plage Coumeenoole, au Dunquin harbour et à Inch beach. Tous ces points se trouvent sur la route qui longe le littoral.




LA PÉNINSULE DE LOOP HEAD


Dans le comté de Clare, cette péninsule sauvage est peu prisée par les touristes. En parcourant cette région, vous pourrez vous rendre au Loop Head Lighthouse, un phare magnifique veillant sur l’océan et ses navires.




DOOLIN ET LES FALAISES DE MOHER


On remonte encore vers le nord du pays pour la prochaine étape de ce voyage : les fameuses Falaises de Moher (Cliffs of Moher en anglais). Ce site naturel attire chaque jour de nombreux touristes qui viennent assister à ce spectacle saisissant de la nature.


Je vous conseille de loger une ou deux nuits à Doolin, un charmant village situé à quelques kilomètres au nord des falaises de Moher.



Ce petit village côtier est notamment réputé pour sa musique traditionnelle irlandaise. Lors de votre séjour, rendez vous dans un des trois pubs qui se trouvent en son centre, vous serez certains d’y trouver des musiciens locaux ou de passage et d’y passer un bon moment.


Soupe accompagnée de Guinness bread


Plutôt que de chercher un conducteur pour nous emmener aux falaises, nous avons fait le choix d'opter pour la randonnée en partant de notre hostel à Doolin (le Rainbow Hostel Doolin) et nous n’avons à aucun moment regretté de nous être élancées sur ce sentier en bord de mer. A chaque pas c’était comme une nouvelle carte postale qui se dévoilait face à nous.



La promenade fait environ 8 kilomètres et longe la côte, c'est un pur émerveillement puisque les paysages sont spectaculaires. Si vous cherchez à en prendre plein les yeux, je vous recommande vivement cette expérience ! Comptez environ 2h30 de randonnée depuis Doolin (pauses incluses).



L’ensemble de la marche ne présente aucune difficulté. Cependant, il est important de noter que le sentier est exposé à certains endroits le long de la falaise, il n’est donc pas conseillé aux personnes sujettes aux vertiges.



Nous voilà enfin arrivées au Falaises de Moher en fin d'après-midi. Ces géantes formations rocheuses dominent l’Océan Atlantique du haut de leur 214 mètres. Les vagues viennent se jeter brutalement à leur pied et nous sommes perchées là haut pour admirer cette scène dramatique.




GALWAY


La ville de Galway, jeune et dynamique, est souvent un point de chute lors d'un séjour dans l'ouest de l'Irlande due à sa proximité avec de nombreux sites touristiques populaires (Falaises de Moher, île d'Aran, Connemara...).



Lors de votre passage dans cette ville portuaire, baladez vous dans le quartier latin (High Street et Quay Street) pour découvrir son centre ville animé. Des groupes de musiciens jouent très régulièrement dans les pubs et dans les rues, donnant vie à ce quartier dynamique et festif. Rendez vous ensuite au Nimmo’s Pier pour admirer la vue sur la rive d'en face, cette rue pleine de maisons colorées s'appelle The Long Walk.




LES ÎLES D'ARAN


Après avoir vu l'effervescence de la ville de Galway, je vous invite à découvrir les îles d'Aran. Ces trois îles à l'allure dramatique ne sont accessibles qu'en bateau (des ferrys partent quotidiennement depuis Galway). Inis Mór est la plus grande île de l'archipel avec ses 14 kilomètres de long. C'est celle que j'ai choisi de découvrir. Une fois sur place, vous pourrez louer un vélo afin de faire le tour à votre rythme, tout en profitant des paysages.



La culture celtique est omniprésente sur l'île : tissage de paniers, mais aussi danses irlandaises, sont des spécialités sur Inis Mór.




LE CONNEMARA


"Terre brûlée au vent... des landes de pierres". Vous l'aurez compris, vous êtes à présent dans le parc national du Connemara, rendu célèbre par la chanson de Michel Sardou : "Les Lacs du Connemara". Le spectacle de cette nature indomptable des lacs du Connemara est surprenant.



Au départ de Galway, nous avons choisi de prendre part à une excursion d'une journée en bus pour découvrir ce parc national. Au vu du peu de voitures qui passaient par là... nous n'avons pas regretté de ne pas s'être essayées à l'autostop dans le Connemara en plein hiver !


Pour une trentaine d'euros, ces tours à la journée que vous pouvez réserver auprès de n'importe quelle agence à Galway vous emmèneront découvrir la région du Connemara en s'arrêtant à différents lieux d'intérêt tout au long du parcours (Leenane Village, Killary Fjord, Kylemore Abbey and Walled Gardens).



Au Connemara, on ne compte plus les lacs... ils sont partout. La côte regorge de coins spectaculaires, avec notamment la célèbre Sky Road, la ville de Leenane et sa vallée encaissée, le seul fjord d’Irlande à Killary, le Derryclare Lough et la Pine Island ou encore le Lough Corrib où il est possible de pêcher.



À midi, le bus s'arrête à l'Abbey de Kylemore et nous laisse deux heures le temps de prendre le déjeuner et de visiter l'intérieur du monument ainsi que ses immenses jardins.




LES TERRES SAUVAGES DU DONEGAL


Le Donegal est probablement l’un des comtés les plus sauvages et surprenants d’Irlande. Ici le vent se déchaîne et vous ne verrez que très peu de touristes s'aventurer dans cette région du nord. C'est aussi une partie du pays où la culture gaélique a été fortement préservée puisqu'on y parle couramment la langue gaélique.



Dans cette région de l'Irlande, vous pourrez arpenter les plages sauvages à dos de cheval ou encore affronter les vagues de l'océan à bord d'une planche de surf pour les plus courageux. Pour ma part, je me suis laissée tenter par la première option, une baignade en hiver ne me tentait pas tellement... Ce fût une belle façon de découvrir le littoral du Donegal et ses champs d'herbe battus par le vent.



En attrapant les quelques automobilistes de la région grâce à notre plus grand sourire, nous longeons la côte à l'ouest de la ville de Donegal pour nous rendre au bout de la péninsule à Gleann Cholm Cille, un charmant village côtier du fin fond du pays.



Nous arrivons au Dooey Hostel où nous avions réservé deux lits en dortoir. Autant vous dire que cet hostel est un des plus merveilleux parmi ceux où j'ai séjournés lors de mes voyages... L'intérieur est d'un style très vieillot et la grand-mère propriétaire des lieux réserve un accueil très chaleureux aux quelques voyageurs qui s'y aventurent. En plus de cela, la vue sur la plage de Gleann Cholm Cille est imprenable depuis la fenêtre du salon !



Village de Malin Beg