LOGO-EV-WIX 5.gif

DEUX SEMAINES À MOTO AUTOUR DE LA SARDAIGNE


C'est le 1er juillet aujourd'hui et nous prenons la route des vacances à moto. De Strasbourg en direction de Livourne, nous réalisons 800 kilomètres avant d'embarquer sur le ferry qui nous emmènera jusqu'en Sardaigne. Après environ six heures de navigation, nous débarquons sur cette belle île italienne de la mer Méditerranée. C'est en partant de Golfo Aranci que nous commençons à sillonner les 2 000 kilomètres de côte que compte la Sardaigne.



LA CALETTA


Notre premier arrêt se situe à La Caletta, un petit hameau sur la côte Tyrrhénienne de la Sardaigne. Peu avant le coucher du soleil, nous découvrons le petit port du village où les pêcheurs locaux se donnent rendez-vous, puis nous allons déguster un bon plat méditerranéen dans un des restaurants de l'avenue principale. Le lendemain nous allons arpenter la plage de La Caletta longue de cinq kilomètres de sable fin.



Plus au Sud, nous découvrons la plage Santa Lucia sous le soleil plombant de l'après-midi. 




SUR LES HAUTEURS DE L'ÎLE À LA PUNTA SU PIZU


Lors de notre dernière journée à La Caletta, nous décidons de prendre un peu de hauteur et nous partons donc à la découverte des montagnes les plus proches. Nous explorons le sentier qui mène à la Punta Su Pizu et nous profitons d'une vue sympathique tout le long. Un joli panorama sur les belles plages de la côte Tyrrhénienne et sur la mer dont le bleu se confond avec celui du ciel.




La randonnée est très accessible puisqu'il nous aura fallu moins d'une heure pour accéder au sommet et une petite demie-heure pour redescendre. Nous avons commencé la randonnée à cet endroit.




ARBATAX


Le lendemain nous arrivons à Tortoli, dans la province de Nuoro, où nous allons dormir les deux prochaines nuits. Nous partons visiter le hammeau portuaire non loin de là qui se nomme Arbatax.




CAGLIARI : LA CAPITALE SARDE


La ville de Cagliari, tout au Sud de l'île, constitue notre troisième étape du voyage. Cette grande ville au passé historique est la capitale de la Sardaigne. Sous les bâtiments modernes de son centre ville se cachent de nombreuses ruines archéologiques.



Le centre historique regorge de ruelles piétonnes qui semblent infiniment longues. Nous montons et descendons les allées étroitement coincés entre les anciennes façades des bâtiments de la ville.



Il est possible de monter les marches de l'Arc de triomphe roi Umberto I, aussi appelé Bastione de Saint Remy, pour profiter d'une belle vue sur les toits de la ville et sur la mer en fond.



Lors de notre promenade sur le port en fin de soirée, nous avons la chance d'apercevoir des flamants roses par centaines survoler la ville pour rejoindre les marais salants ainsi qu'un couple de dauphins qui s'amusent à sauter près du port.




CAPO SAN MARCO, DU CÔTÉ OUEST DE L'ÎLE


Après trois jours dans la capitale, nous reprenons la route en direction de la côte Ouest. Après deux petites heures sur la route, nous rejoignons notre Airbnb dans la ville d'Oristano. En longeant la côte aux alentours, nous découvrons la péninsule Capo San Marco et la zone archéologique de Tharros au Nord du Golf d'Oristano.



C'est une belle surprise puisque le paysage est très différent de tout ce que l'on avait vu jusqu'à présent en Sardaigne. Le temps nuageux fait que l'on se croirait en Irlande ou en Bretagne. La mer est plutôt agitée et les surfeurs s'essaient dans les vagues.




S'ARCHITTU


Toujours plus au Nord, un bel arche naturellement formé dans la roche se dresse sur la mer. Le village touristique situé à quelques mètres se nomme S'Archittu. 



Les plus jeunes s'amusent à faire toutes sortes de plongeons du haut de l'arche pendant que les autres se dorent au soleil sur la plage juste à côté. 




BOSA, COMME UN AIR DE VENISE


Avec ses maisons colorées, son château et sa rivière, Bosa fût ma ville préférée de l'île. Notre pause de quelques heures au centre ville m'aura suffit pour avoir le coup de coeur.



La commune est divisée en deux parties qui sont séparées par l'embouchure du fleuve Temo. La partie située en bord de mer et appelée Bosa Marina constitue une petite station balnéaire très appréciée des touristes. L'autre partie étant à mes yeux la plus intéressante se trouve au centre historique, bâtit tout autour du château Serravalle datant du XIIIème siècle.



Pour profiter d'un joli panorama sur le bourg avec la mer en arrière-plan, il vous faudra monter au château qui est très facile d'accès à pieds.








ALGHERO ET SES RUELLES FÉÉRIQUES


Les routes sinueuses nous auront menés jusqu'à la ville d'Alghero, où j'ai trouvé l'ambiance très chaleureuse. La ville est très réputée pour les fortifications qui contournent le centre historique.



Il faut avoir les yeux partout, en haut, en bas, sur les murs et au coin de chaque rue, car de nombreuses décorations enjolivent les ruelles du centre historique. 



Nous errons dans les jolies ruelles pavées en admirant chaque vitrine, car ici la spécialité c'est le corail. On trouve donc beaucoup de magasins de bijoux faits à partir de coraux pêchés en mer.




BALADE SUR LE PORT D'ALGHERO


Le soir venu c'est le moment de notre balade habituelle sur le port. De ce côté de l'île c'est parfait pour admirer le coucher du soleil sur la mer.




SPIAGGIA DEL LAZZARETTO


Nous terminons notre séjour par une journée sur la belle plage de Lazzaretto, où l'eau limpide nous laisse entrevoir des poissons et étoiles de mer. Comme presque partout en Sardaigne, un nuraghe se dresse en bord de mer. Ces vieilles tours à la forme cylindrique datent de l'âge de bronze.