LOGO-EV-WIX 5.gif

LA VILLE COLONIALE DE SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS ET SA CULTURE INDIGÈNE



Habitée en majorité par des descendants des indiens Mayas, la région du Chiapas, au Sud du Mexique, est la plus pauvre du pays et beaucoup de conflits politiques y ont lieu. Ce soir je pars de Palenque à 22h pour rejoindre la petite ville de San Cristóbal de Las Casas qui se trouve dans les montagnes à 2200 mètres d'altitude. La route la plus rapide étant à éviter à cause de manifestations dangereuses et de son état, c'est parti pour un gros détour, soit environ huit ou neuf heures d'autobus au lieu de quatre !



C'est à l'aube que j'arrive dans la charmante ville de San Cristóbal. Je prends donc un taxi de la station de bus jusqu'à mon hostel en croisant les doigts pour que quelqu'un soit déjà réveillé pour m'accueillir. Coup de chance, la dame est très sympathique et mon lit est déjà prêt. Je peux donc m'installer dans le dortoir en début de matinée et poser mes affaires. J'ai même droit au petit déjeuner préparé par la dame de l'hostel !



La Cathédrale de San Cristóbal


Cette jolie cathédrale édifiée au 16ème siècle se trouve sur la place du 31 mars. Avec son style baroque indigène et sa façade de couleur ocre joliment ornementée, cette église représente l'art colonial du Mexique.




Mercado José Castillo Tielemans



Ce marché est vraiment impressionnant à voir, une visite à ne pas manquer en passant à San Cristobal ! Une partie du marché se trouve à l'extérieur et l'autre sous un gigantesque hangar. Je me perds complètement dans les allées. En arrivant, je vois une dame qui repart avec deux poulets encore vivants suspendus par les pattes dans ses mains, une scène plutôt inhabituelles de nos jours.


À l'extérieur se trouvent plutôt les marchands de légumes, d'épices, d'habits et de bric à brac en tout genre. ​


Le marché fonctionne par "quartiers" en quelques sortes. Tous les stands de piments au même endroit, ainsi pour les stands de poulets etc... Le quartier des coiffeurs étant juste à côtés des poulets vivants, c'est un peu comme si les clients se faisaient refaire le brushing dans la basse-cour du village.



En entrant dans la partie intérieure du marché, mieux vaut ne pas être sensible aux odeurs et avoir l'âme bien accrochée. On y trouve tous les stands de boucheries et poissonneries. Les viandes, poissons et fruits de mer sont étalés sur les comptoirs à l'air libre, il n'y a pas de chambre froides ou de réfrigérateurs ici. Les boeufs sont suspendues encore entiers à l'arrière de certains comptoirs et les têtes de cochons et les corps de lapins sont exposés comme de la marchandise banale.



Les chiens errants circulent dans les allées marchandes en mendiants des saucissons et des poissons aux vendeurs et aux passants.



Les épices et légumes sont joliment présentées devant les stands des marchands.




QUE FAIRE À SAN CRISTOBAL ?

  • Profiter d'un tour guidé de la ville totalement gratuit. Pour cela rendez-vous à la cathédrale tous les jours sauf les dimanches à 10h ou à 17h ! Pour plus d'informations, leur page facebook : Free walking Tour

  • Monter admirer la vue sur la ville depuis deux églises différentes : l'église de Guadalupe et l'église de San Cristobalito

  • Fouiner dans les marchés artisanaux et alimentaires aux coutumes traditionnelles

  • Prendre une journée pour aller voir le Canyon del Sumidero


OÙ DORMIR À SAN CRISTOBAL ?


J'ai passé mes trois nuits à San Cristóbal dans l'auberge "Casa Monad", réservée sur Booking. Pour 4€ seulement la nuit, j'avais un lit en dortoir de quatre lits et un bon petit déjeuner qui variait chaque matin (à savoir pancakes, toast, beurre, confiture, oeufs, lait, café...). ​

Située à deux ou trois rues du centre ville, tout est accessible à pieds. Les dames de l'auberge sont très accueillantes.