LOGO-EV-WIX 5.gif

ROAD TRIP D'UNE SEMAINE ENTRE TERRE ET MER SUR L'ÎLE DE MADÈRE



 

SOMMAIRE


ITINÉRAIRE D'UNE SEMAINE POUR DÉCOUVRIR L'ÎLE DE MADÈRE

JOUR 1 - ARRIVÉE À FUNCHAL

JOUR 2 - RANDONNÉE À LA PONTA DE SAO LOURENÇO

JOUR 3 - SANTANA ET LA LEVADA DO CALDEIRAO VERDE

JOUR 4 - SEIXAL ET PORTO MONIZ

JOUR 5 - RANDONNÉE DES 25 FONTES ET CASCADE DE RISCO

JOUR 6 - PR1 VEREDA DO AREEIRO

JOUR 7 - OBSERVATION DE DAUPHINS ET BALEINES


INFORMATIONS PRATIQUES POUR ORGANISER SON SÉJOUR À MADÈRE

BUDGET

SE DÉPLACER À MADÈRE

OÙ DORMIR ?

 

Aussi connue comme l'île aux Fleurs ou le Jardin de l'Atlantique, Madère est un archipel du Portugal, composé de 4 îles situées au large de la côte marocaine. L'île principale de Madère est volcanique avec des plages de galets, des falaises abruptes et un climat subtropical chaud. Ce paradis flottant regorge de paysages naturels spectaculaires, de villages pittoresques et abrite la plus grande forêt laurifère du monde. La majeure partie du territoire est une zone protégée.


Vous l'aurez vite compris, Madère est une destination qui se laisse découvrir par le voyageur en quête de nature et de randonnées vertigineuses. Pour des vacances sur la plage, passez votre chemin au risque d'être déçu !



ITINÉRAIRE D'UNE SEMAINE POUR DÉCOUVRIR L'ÎLE DE MADÈRE


JOUR 1 - ARRIVÉE À FUNCHAL


Avant d'entreprendre ce voyage à Madère, j'avais entendu que l'aéroport Christiano Ronaldo figurait parmi les 10 aéroports les plus dangereux du monde ! Pour pouvoir atterrir sur cette île paradisiaque du Portugal, les pilotes doivent recevoir une formation spécifique puisque les dangers y sont nombreux. En effet, les conditions climatiques de l'île sont propices aux rafales de vent qui peuvent survenir de face, de côté ou de derrière, de manière imprévisible. De plus, le relief du littoral est accidenté et la piste d'atterrissage très étroite déborde sur la mer grâce à 180 piliers de béton... de quoi tester la dextérité des pilotes et donner des frissons aux passagers !


En collant mon nez contre le hublot de l'avion, les premiers reliefs de l'île que j'aperçois suffisent déjà à me couper le souffle. Je ne tiens plus en place, je n'ai qu'une hâte ; poser mes pieds à terre pour parcourir tous ces paysages.



Située sur le flanc des montagnes face à l'océan, la ville de Funchal est une cité portuaire comportant plus de 110 000 habitants et accueillant les plus grands complexes hôteliers de l'île. Lors de notre arrivée à Funchal, chef-lieu de l'île de Madère, nous décidons de passer notre après-midi à découvrir la ville et d'y rester pour la nuit avant de poursuivre notre road-trip vers des paysages plus sauvages.


Nous commençons par prendre le téléphérique afin de rejoindre le Jardim Tropical Monte Palace, un des plus beaux jardins du monde. Il s'étend sur plus de 70 000 m2 et présente une collection impressionnante de plantes exotiques.


Nous poursuivrons notre découverte au centre ville de Funchal, où prend place le marché dos Lavradores, ce qui signifie le marché des laboureurs. Dans ce marché ouvert depuis 1940, nous déambulons entre les étalages où les odeurs et les couleurs se mélangent. Les vendeurs vous proposent des fruits, des légumes, des fleurs locales ou encore du poisson typique de l'île comme le thon ou le sabre noir.



À travers la ville, nous découvrons aussi la Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption située dans le quartier Freguesia de Sé et classée Monument National depuis 1910. Puis nous nous rendons dans les caves à vin de São Francisco qui retracent toute l'histoire du vin de Madère avant de finir notre journée sur l’Avenida do Mar qui longe le port.




JOUR 2 - RANDONNÉE À LA PONTA DE SAO LOURENÇO


Nous quittons la ville de Funchal ce matin en direction de la Pointe de Saint-Laurent, située à l'extrême Est de l'île. Une demie-heure nous suffit pour nous y rendre en voiture. Cette presqu'île aux reliefs marqués, je l'avais déjà aperçue depuis mon siège dans l'avion.


Nous empruntons le sentier de randonnée, long de 8 kilomètres, qui nous permet de parcourir les arrêtes de cette péninsule en 3 heures (aller-retour). Cette randonnée est plutôt facile, nous alternons des légères montées et descentes, avec une montée plus accentuée pour atteindre le dernier sommet culminant à 110 mètres d'altitude.



La Ponta de São Lourenço est d’origine volcanique. Le climat y est bien différent que sur le reste de l'île puisqu'il est beaucoup plus aride et exposé au vent. On y trouve donc très peu de végétation.



Une fois la randonnée terminée, nous nous rendons dans le hameau de Caniçal, situé au début de la presqu'île, afin de manger un délicieux plat de fruits de mer.



JOUR 3 - SANTANA ET RANDONNÉE CALDEIRAO VERDE


Nous prenons ensuite la route en direction de Santana, une municipalité située au Nord-Est de Madère. Longtemps inaccessible par la terre et par la mer, la ville a peu subi l'influence externe et a ainsi conservé des caractéristiques traditionnelles, notamment les maisons au toit de chaume.



Autour de Santana est situé le parcours pédestre de la Levada do Caldeirão Verde (Canal d´irrigation du Chaudron Vert). Ce sentier longe un canal construit au 18ème siècle qui traverse les montagnes pour transporter l'eau et arroser les terrains agricoles de la localité de Faial. Ce véritable chef d'oeuvre a été bâti à 980 mètres d'altitude.



Cette randonnée, longue de 13 kilomètres, dure environ 3h30 aller-retour et ne présente aucune difficulté. Le dénivelé positif représente moins de 100m. Elle démarre de la maison das Queimadas, en photo ci-dessous.



Dès les premiers pas, nous sommes immergées dans une forêt abondante et humide. Nos pieds esquivent les flaques d'eau et nos yeux sont rivés vers les paysages verdoyants qui nous entourent.



Au bout du sentier, nous atteignons une cascade à l'eau fraîche et limpide qui se jette du haut d'une falaise dans un petit bassin. Une fois arrivées au pied de cette cascade, le choix s'offre à nous de poursuivre encore quelques kilomètres pour atteindre le Caldeirão do Inferno. Sachez qu'il faut compter 2 heures en plus si vous empruntez cette prolongation.


Pinson des arbres


N'oubliez pas d'emporter une lampe frontale qui vous sera bien utile pour la traversée des différents tunnels !



Le soir, nous nous arrêtons au bord de la route au Miradouro das Cabanas pour admirer le coucher de soleil.



JOUR 4 - DE SEIXAL À PORTO MONIZ


Nous quittons Santana ce matin-là pour sillonner la côte nordique de Madère. Nous marquons un premier arrêt à Porto Moniz afin de découvrir les piscines naturelles. Un peu déçues par l'artificialité et la surfréquentation de celles-ci, nous passons notre chemin pour nous rendre directement à celles de Seixal.


Sur la route qui nous y mène se trouve le Mirador Véu da Noiva, qui offre un point de vue sur une magnifique cascade sortant de la montagne pour se jeter dans l'océan.



Contrairement aux piscines naturelles de Porto Moniz, celles de Seixal sont accessibles gratuitement et sont moins fréquentées. Elles sont donc moins aménagées, mais cela rend le cadre plus naturel.



Après nous être baignées dans ces merveilleuses piscine, nous faisons un petit détour pour nous aventurer dans une des plus vieilles forêt d'Europe : la forêt de Fanal. C'est une des grandes forêts de Lauriers de Madère et est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1999.



En pénétrant dans cette forêt enchanteresque, l'ambiance y est mystique ; les nuages transpercent la forêt tout en effleurant le sol. Cette scène qui s'érige devant nous est magique, elle nous transporte dans un autre monde.


JOUR 5 - RANDONNÉE DES 25 FONTES ET CASCADE DE RISCO


Après une nuit passée au village de Ponta do Pargo, situé sur la côte ouest de l'île, nous nous dirigeons de bonne heure vers le départ des randonnées qui mènent à la Levada das 25 fontes et à la Cascade de Risco.


Les deux sentiers débutent au même endroit sur la route régionale E.R. 110, et nous mènent jusqu’au refuge de Rabaçal, où l'on peut prendre un café en terrasse.



Le parcours se sépare ensuite pour suivre deux levadas parallèles. Nous commençons par emprunter le parcours du PR 6, qui nous mènent jusqu'à la lagoa das 25 Fontes (lagune des 25 sources), une magnifique chute d'eau où l'on peut compter plus de 25 sources.



Nous revenons ensuite sur nos pas jusqu'au refuge pour emprunter le second sentier : le PR 6.1 qui longe la levada do Risco. Celui-ci nous fait découvrir une magnifique cascade située à 1 000 m d’altitude.



JOUR 6 - PR1 VEREDA DO AREEIRO


Le sentier du PR1 Vereda do Areeiro relie deux des plus hauts sommets de l'île de Madère : le Pico do Areeiro culminant à 1 818 m et le Pico Ruivo à 1 862 m.


Nous avions précieusement gardé cette randonnée sportive pour la fin de notre voyage afin de ne pas être trop courbaturées pour le reste du séjour ! Nous partons donc de Funchal très tôt ce matin-là pour entamer cette randonnée de bonne heure, avant l'arrivée des touristes et des fortes chaleurs. Nous laissons notre voiture de location sur le parking gratuit au Pico do Areeiro et nous empruntons le sentier du PR1 en suivant les panneaux indiquant le Pico Ruivo.



Informations pratiques sur la randonnée :

  • Distance : 14 kilomètres aller-retour

  • Dénivelé : 1 200 m D+ / 1 200 m D-

  • Durée : 5h30-6h aller-retour

  • Niveau : difficile (montées raides nécessitant une bonne condition physique)

  • Itinéraire déconseillé aux personnes sujettes au vertige

  • Balisage : rouge et jaune

  • Départ au Pico do Arieiro (cafétéria avec terrasse et boutique de souvenirs)

  • Arrivée au Pico Ruivo (refuge avec snack, boissons, fontaine et toilettes)

  • Carte IGN de la randonnée



Tout au long du sentier nous sommes élevées au-dessus des nuages et nous arpentons les arrêtes étroites des sommets de l'île. Les paysages sont spectaculaires et me fascinent. Le chemin est souvent très étroit, mais des cordes sont présentes de chaque côté pour sécuriser le passage.



La randonnée est majoritairement composée de marches d'escaliers, souvent inégales, ce qui rend l'effort encore plus exténuant. Dès la fin de la première descente, je sens déjà mes genoux qui tremblotent.


Le dernier effort avant d'entamer le chemin du retour : gravir le Pico Ruivo ! Une fois au sommet, nous dominons une mer de nuages qui remonte depuis l’océan.



Conseils pour cette randonnée :

  • Commencer la randonnée le plus tôt possible pour éviter les touristes et la chaleur

  • S'équiper de chaussures de randonnée de vêtements confortables

  • Emporter assez d’eau (environ 2L) et un repas tiré du sac

  • Se munir d’une lampe frontale pour la traversée des tunnels

  • Privilégier un jour avec une bonne météo pour avoir des vues dégagées et éviter de glisser



JOUR 7 - OBSERVATION DE DAUPHINS ET BALEINES


Pour ce dernier jour à Madère, j'avais réservé une excursion en bateau pour observer la faune marine avec l'agence OceanSee. J'embarque sur un bateau le matin à 9h avec une quinzaine d'autres personnes pour aller au large de la côte en quête de dauphins et de baleines.



Durant les 2h de navigation, nous avons croisé le chemin de plusieurs groupes de dauphins et nous avons rencontré une baleine. Les animaux sont sauvages et ne sont pas nourris, il y a donc toujours un risque de ne pas les apercevoir.




INFORMATIONS PRATIQUES POUR ORGANISER SON SÉJOUR À MADÈRE


BUDGET POUR UN VOYAGE À MADÈRE

  • 160-300€ le billet d'avion France-Madère (astuce : prendre un premier vol jusqu'à Lisbonne puis un autre de Lisbonne à Funchal, c'est comme ça que j'ai payé 160€ mon aller-retour à Madère depuis Bâle avec Easyjet)

  • 10-18€ : lit en dortoir / 18-35€ : chambre double bon marché/ 35€-60€ : chambre double confort

  • 12-18€ : un repas au restaurant moyen

  • 40-50€ : l'excursion de 2h en bateau pour observer les dauphins/baleines

  • 400€ : la location d'une Renault Clio 4 pendant une semaine

  • 5€ : navette de l'aéroport jusqu'au centre de Funchal


SE DÉPLACER À MADÈRE


Se déplacer en voiture


Pour sillonner l'île de Madère durant une semaine, nous avons opté pour la voiture de location. C'est définitivement le meilleur moyen de parcourir toute l'île et de vous rendre aux points d'intérêt tôt le matin afin d'éviter les foules de touristes. Cependant, les routes sont souvent très raides, notamment dans la ville de Funchal qui est construite sur le flan des montagnes. Il est donc recommandé d'être à l'aise au volant et de choisir une voiture suffisamment puissante pour vous faciliter la tâche dans les montées abruptes. La conduite se fait à droite et les permis de l'UE peuvent être utilisés.


Pour ma part, ma soeur et moi avions loué une Renault Clio 4 auprès de l'agence Madeiracarbooking. Celle-ci était largement assez puissante, nous en étions satisfaites.



Se déplacer en bus

Les trois principales compagnies sont SAM (Est de Funchal et navette pour l’aéroport), Rodoeste (Ouest de Funchal) et Horários do Funchal (centre commercial Anadia, Rua Visconde de Anadia).

OÙ DORMIR ?


Pour votre voyage à Madère, deux options s'offrent à vous : crécher au même endroit durant tout votre séjour ou changer régulièrement d'hébergement pour sillonner toute l'île. Nous avons opté pour la deuxième option afin de ne pas avoir trop de temps sur la route chaque jour. Malgré la petite taille de l'île, cela prend pas mal de temps d'aller d'un bout à l'autre à cause des reliefs et de la vitesse souvent limitée à 80 ou 90 km/h.


Nous avions réservé tous nos hébergements sur Booking.com à l'avance. Voici la liste des chambres où nous avons dormi :

- Funchal : Funchal Apartments City View 22€

- Santana : Casa Do Til 30€

- Ponta do Pargo : Herdade do Pedregal 36€

- Ribeira Brava : Apart-Hotel Vale Mar 35€


Herdade do Pedregal