LOGO-EV-WIX 5.gif

VIVRE SUR LA CÔTE CARAÏBE DU COSTA RICA



Je quitte San José, cette capitale bruyante, pour me diriger vers la côte Caraïbe du Costa Rica, où je vivrai les deux prochains mois. En sortant du bus, l'air humide et marin m'envahit d'un coup. Il fait nuit et je ne vois pas toute la jungle qui entoure mon hébergement. Je découvre simplement la petite "casita" qui me servira de maison : une petite cabine d'environ 10m2 avec de simples barreaux comme murs. La moustiquaire est complètement trouée, je ne pourrai donc pas compter sur elle pour éviter les moustiques qui me rendront visite cette nuit. 



Claque au réveil

Waw.


Photo: La Playa Cocles et une petite cabane que nous avons construite.

Il est 5h00 du matin, mon corps est couvert d'une centaine de piqûres de moustiques et je n'arrive plus à fermer les yeux à cause du décalage horaire que j'ai encore dans les pattes. Je me lève donc pour aller explorer les alentours. Je découvre alors le paradis dans lequel je suis arrivée, mais un paradis dans lequel le confort n'est pas la priorité. L'adaptation sera rude. 


Je marche quelques mètres et je découvre enfin à quoi ressemble réellement une plage des Caraïbes. J'admire les vagues qui se jettent sur le sable fin et la verdure qui sert de barrière entre la plage et le village. Je marche en-dessous des immenses palmiers tout en essayant d'éviter les crabes qui sortent leurs pinces de leur trou. Je reste intriguée par tous les chiens errants qui sont à la recherche de quelques déchets à manger.



Tous ces sons qui m'entourent sont incroyables. La musique de la jungle et de la mer ne cesse de résonner autour de moi du matin jusqu'au soir. Lorsque j'ouvre mes yeux ce sont les singes hurleurs qui font retentir leur cri sur des kilomètres, puis les oiseaux qui se mettent à chanter, les grenouilles à coasser et les agoutis (gros rongeurs d'Amérique centrale) à courir dans tous les sens. Le soir venu, j'observe les ratons-laveurs qui cherchent de la nourriture dans les poubelles, les vers luisants qui brillent dans la forêt et les sauterelles qui sautent sur les tables.



Quelques jours plus tard, je me suis déjà habituée à ce petit bout de paradis dans lequel je vis. Je me laisse porter par l'océan au rythme des vagues. J'admire le talent des surfeurs au style californien qui glissent sur la mer. Je danse sur les musiques jamaïcaines qui résonnent sur les plages. Je défie mes peurs chaque jour un peu plus dans la jungle. Je prends l'habitude d'être entourée par cette forêt sauvage comme je l'étais auparavant par les murs de mon appartement. Je ne connais plus la sensation de passer une journée sur l'ordinateur et de prendre des douches chaudes. Ma peau est plus douce qu'elle ne l'a jamais été grâce à l'humidité de l'air.




Climat

In the country, the climate is tropical and the year is divided in two seasons: the humid season from May to November and the dry one from December to April. However, depending on the place you are the dry season can be really short or the contrary. The Pacific and Caribbean coasts don't have the same climate.



Puerto Viejo




Le mélange des cultures se fait beaucoup ressentir à Puerto Viejo, ce petit village tout au sud de la côte Caraïbe. Les racines jamaïcaines de la population influencent beaucoup le mode de vie très décontracté qui règne sur la côte. Ici, le mot d'ordre c'est "Pura Vida" ! Cette expression sort de la bouche des locaux à tout-va, c'est devenu pour eux une expression de tous les jours qui exprime la bonne humeur. On l'emploi pour dire "salut", "de rien", "bonne chance" etc...



Instagram

DERNIER

article

DERNIÈRE

vidéo

  • Gris Icône Instagram
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône YouTube
  • Gris LinkedIn Icône

Rejoins plus de 900 autres lecteurs et reçois l'accès à toutes mes fiches pratiques !

49206777_373880990058730_188033969296087

Copyright © 2021 - Etudiante Vagabonde. Tous droits réservés.